wael kadour . mohamad al rashi

chroniques d'une ville qu'on croit connaître

Syrie

05-06 mars 2019
Arras
Théâtre
Face à la mer

Salle Reybaz
Coproduction - Première française
Durée estimée : 1 h 15
Spectacle en arabe syrien, surtitré en français
Tarif A
Placement libre
Navette au départ de Douai le 5 mars à 19:30

Rencontre
avec l’équipe artistique et Sana Yazigi
à l’issue de la représentation le mercredi 6 mars

Damas, été 2011, à l'aube de la révolution. Dans le silence de la nuit, une jeune femme met fin à ses jours. Si son geste semble incompréhensible, il l'est encore plus à l'heure où pointait la révolution, et avec elle l'espoir de meilleurs lendemains. Reste une simple question : pourquoi ?

Wael Kadour est auteur, dramaturge et metteur en scène, formé à l’Institut supérieur d’arts dramatiques de Damas. Réfugié en France aujourd’hui, il est également rédacteur en chef du site ARCP (Cultural Policy in the Arab World). Mêler l'intime au politique. Le théâtre l'a toujours fait, de Sophocle à Dario Fo en passant par Brecht, Sartre ou Genet. C'est dans cette veine que s'inscrit Chroniques d'une ville... Wael Kadour connaissait cette jeune femme. Au-delà du choc et du deuil, une question le taraude : pourquoi se suicider alors qu'un vent nouveau traversait le pays ? Comment cette détresse individuelle a-t-elle pris le pas sur l'élan collectif ? Les années ont passé. Fuyant la répression sanglante de Bachar el-Assad, Wael Kadour a quitté son pays pour la France alors que son ami, le comédien Mohamad Al Rashi, fut emprisonné. Une fois libéré, il se réfugie dans l'Hexagone. Dans Chroniques d'une ville... les six comédiens reviennent sur la disparition de la jeune femme. À partir de recherches et de témoignages, apparait un régime d'une violence inouïe, annihilant tout rêve et toute promesse d'avenir.

Distribution

Texte Wael Kadour
Mise en scène Mohamad Al Rashi, Wael Kadour
Avec Mohamad Al Rashi, Tamara Saade, Ramzi Choukair, Hanane El Dirani, Amal Omran, Moayad Roumieh
Création sonore Vincent Commaret
Création lumières Franck Besson
Scénographie Jean-Christophe Lanquetin
Administration et production Estelle Renavant

Mentions

Production Perseïden

Coproduction La Filature - Scène Nationale de Mulhouse, Kunstfest – Weimar, TANDEM Scène nationale, Théâtre Jean-Vilar - Vitry-sur-Seine, Le POC - Alfortville

Soutien AFAC - The Arab Fund for Art and Culture, Citizen Artists – Beyrouth, Maison Antoine Vitez, Sundance Institute, Fonds Transfabrik - Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant

Accueils en résidence Atelier des Artistes en exil, La Filature - Scène Nationale de Mulhouse, TANDEM Scène nationale, POC – Alfortville, Théâtre Jean-Vilar - Vitry sur Seine, Théâtre National de Chaillot, Sundance Playwrights Residency - Berlin