Vanessa Wagner . Wilhem Latchoumia

Glass . Bernstein . Feldman . Adams

France

20 mars 2020
Arras
Musique

Salle des concerts
Durée : 1h10 avec entracte
Tarif B
Placement libre
Navette au départ de Douai à 19:30

Avant-concert à 19:15

 

Quatre mains pour honorer la musique américaine ! Pianistes flamboyants et sans concessions face aux exigences du texte, Vanessa Wagner et Wilhem Latchoumia alternent dialogue et duel, fuite et fusion, comme les personnages de West Side Story qu’ils évoquent.

Tous les compositeurs américains sont les enfants de Leonard Bernstein, inoubliable compositeur, chef d’orchestre, pianiste, pédagogue, humaniste (Mensch comme on dit en yiddish new-yorkais !) qui nous quittait il y a trente ans. Certains éprouvèrent d’ailleurs la nécessité de tuer le père. Ainsi, John Adams adolescent, alors fasciné par l’avant-garde européenne, lui écrivit que les tonalités populaires, jazz et latino de sa musique le révulsaient. Quelques années plus tard, le même Adams devint, avec Philip Glass, le chantre de la musique répétitive, qui entretient elle-même des liens étroits avec la pop et la techno ! Ce qui ne diminue en rien l’importance de ce courant, dont les plus belles œuvres nous entraînent dans des transes hypnotiques et nous donnent à penser le monde contemporain, par leur ironie et leur facilité à épouser les grands textes du débat politique et social. Petit frère discret de Bernstein, qui fit connaître ses œuvres, Morton Feldman s’inscrit pour sa part dans un registre plus onirique, où il réalise certains souhaits inaboutis de son grand aîné.

Première partie
John Adams . Hallelujah Junction (1998)
Morton Feldman . Intermission n°6 (1953)
Philip Glass . Four Movements for two pianos (2008)

Deuxième partie
Leonard Bernstein . West Side Story (Danses Symphoniques transcrites par John Musto en 1998) :
Prologue
Somewhere
Scherzo
Mambo
Cha-Cha
Meeting scene
Cool fugue
Rumble
Finale