Tindersticks

Thomas Belhom

Royaume-Uni

07 mars 2020
Arras
Musique

Salle à l'italienne
Durée : 2h30 avec entracte
Tarif B
Placement libre
Navette au départ de Douai à 19:00

Depuis leur passage au TANDEM en 2015, les très élégants Tindersticks se souviennent de la salle à l’italienne d’Arras comme de l’écrin idéal pour les textures charnelles et hypnotisantes de leur musique : ses murs vibrent encore de la voix de velours de leur crooner mélancolique.

Formé à Londres en 1992, Tindersticks puise ses racines musicales dans les expérimentations du Velvet Underground, le lyrisme de Van Dyke Parks, l’art-rock de Roxy Music et la poésie crépusculaire d’un Nick Cave ou d’un Alain Bashung. De la formation d’origine subsistent aujourd’hui trois membres fondateurs : Stuart A. Staples, David Boulter et Neil Fraser, auxquels s'ajoutent, à la fin des années 2000, Dan McKinna et Earl Harvin Jr. Les Tindersticks sont depuis longtemps des habitués des grandes scènes européennes et ont récemment été invités à faire partie du programme inaugural de la nouvelle Philharmonie de Paris et celle d’Hambourg. Ils collaborent régulièrement avec des orchestres, des musiciens et vocalistes, enregistrant notamment des duos avec des artistes telles que Lhasa et Isabella Rossellini. Lancinantes, rêveuses, leurs ballades de rock atmosphérique, portées par une voix de crooner brisé, sont autant de bandes originales pour films imaginaires que ceux de Claire Denis (Trouble Every Day, ou le plus récent High Life). Le groupe sortira son onzième album fin 2019 et on y retrouvera ce son ample et foisonnant, empreint ces dernières années de l’influence bénéfique des musiques noires. L’art délicat des Tindersticks a toujours fait voyager ceux qui s’y blottissent : il est la meilleure illustration en clair-obscur de cette « peur du vide » qui génère les plus beaux des vertiges.