thomas ostermeier

retour à reims

Allemagne / Suisse

24-25 avril
Douai
Théâtre

Salle Malraux
Durée : 1 h 50
Tarif B
Navette au départ d’Arras le 25 avril à 19:15

En adaptant Retour à Reims, essai majeur du sociologue Didier Eribon, Thomas Ostermeier interroge, d’une part, les rapports entre biographie, art et représentation sociale, et de l’autre, l’histoire récente de la politique européenne, de la disparition de la gauche à la montée des populismes.

Dans un studio d’enregistrement, une actrice enregistre le commentaire d’un documentaire. Le film, projeté en arrière-plan, est la version cinématographique de Retour à Reims. À la mort de son père, Didier Eribon décide de revenir à Reims, sa ville natale, qu’il a quittée à l'âge de 20 ans, pour échapper à son environnement social, fuir une famille ouvrière, quitter une ville de province où l’insulte à l’égard des homos est la règle, poursuivre des études de philosophie, s’inventer une autre vie. Ce retour à Reims est d’abord un retour sur lui-même, un exercice pour tenter de comprendre la violence qui s’est exercée sur les siens. Cette fresque sociale et familiale nous renvoie aux travers de la société d’aujourd’hui : la réalité d’une classe ouvrière auparavant communiste qui, oubliée et privée de ses droits, a rejoint la droite populiste et le Front National. Ce récit, aussi autobiographique et sensible que scientifique, a eu un grand retentissement en Allemagne. En éloignant toute incarnation de la parole du sociologue, par la présence d’acteurs en situation de doublage d’un film, Thomas Ostermeier crée une distanciation et reformule les aspects fondamentaux de son théâtre : la capacité de l’art à rendre compte du lien entre destinées individuelles et structures de pouvoir ; le jeu de l’acteur basé sur sa biographie et ses émotions.

Ostermeier surprend par sa radicalité humaine, chahute, émeut. Il sait admirablement faire théâtre de la réalité, et réalité du théâtre.
Télérama

Distribution

Direction Thomas Ostermeier
D’après le livre de Didier Eribon
Assistanat à la mise en scène Lisa Como, Christèle Ortu
Scénographie et costumes Nina Wetzel
Musique Nils Ostendorf
Son Jochen Jezussek
Dramaturgie Florian Borchmeyer, Maja Zade
Lumières Erich Schneider
Avec Cédric Eeckhout, Irène Jacob, Blade Mc Alimbaye
Film : Réalisation Sébastien Dupouey, Thomas Ostermeier
Prises de vues Marcus Lenz, Sébastien Dupouey, Marie Sanchez
Montage Sébastien Dupouey
Bande originale Peter Carstens, Robert Nabholz
Musique Nils Ostendorf
Sound Design Jochen Jezussek
Recherche archives Laure Comte, BAGAGE (Sonja Heitmain, Uschi Feldges)
Production Stefan Nagel, Annette Poehlmann

Archives audiovisuelles Ciné-archives (fonds audiovisuel du Parti communiste français et du mouvement ouvrier), Line Press, Ina, CriticalPast, Framepool, RBB, UFA Bundesarchiv, Avec le sang des autres - Bruno Muel, Mai 68 à Paris - Claude Fassier, Les abattoirs de la SOCOPA - Joce Hue , Désossage de cuisse de boeuf - Bruno Carteron, La Belle et la Bête - Jean Cocteau, Tous les garçons et les filles - Françoise Hardy/Claude Lelouch.
 

Mentions

Production Théâtre Vidy-Lausanne
Coproduction Théâtre de la Ville Paris, Théâtre National de Strasbourg, TAP - Théâtre & Auditorium de Poitiers, Scène nationale d’Albi, La Coursive - Scène nationale La Rochelle, Bonlieu Scène nationale Annecy, MA avec Granit - Scènes nationales de Belfort et de Montbéliard, Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Théâtre de Liège
Production première version Schaubühne Berlin, Manchester International Festival MIF, Théâtre de la Ville Paris
Avec le soutien de Pro Helvetia