La Cordonnerie

Ne pas finir comme Roméo et Juliette

France

30-31 mars 2021
Douai
Théâtre

DÈS 12 ANS
COPRODUCTION

Salle Malraux
Durée estimée : 1 h 20
Tarif B
Placement libre

Navette au départ d’Arras le 31 mars à 19:00

 

Spectacle proposé en audiodescription
en partenariat avec Accès Culture et avec le soutien d’Iris Optic
le mercredi 31 mars à 20:00

 

Séance scolaire
Jeudi 1er avril à 14:00

 

Atelier
Les bruitages au cinéma, le samedi 27 mars à 14:00
(informations et réservation : 09 71 00 5678 ou billetterie@tandem.email)

 

Don Quichotte, Hamlet, Ali Baba ou encore Blanche- Neige : autant de personnages célèbres et populaires dont la compagnie lyonnaise a réinventé les histoires sur scène, dans un mélange virtuose de bruitages réalisés en direct, de musique et ciné-spectacle.

En s’inspirant à la fois de William Shakespeare et de H.G. Wells, Métilde Weyergans et Samuel Hercule choisissent aujourd’hui de revisiter la légende de Roméo et Juliette, tragique et tumultueuse histoire d’amour fou, tout en la transposant de l’autre côté du périphérique, dans un monde où la population est coupée en deux par une route qui sépare les visibles et les invisibles. Ceux qui vivent « de l’autre côté » sont en effet dénués d’apparence physique, dérobés au regard des autres. C’est là que vit Romy, jeune championne de ping-pong. À la mort de son père, elle décide de réaliser son voeu le plus cher en allant répandre ses cendres au-delà de la frontière, chez les visibles. Elle ne sait pas encore qu’elle y rencontrera Pierre, un projectionniste un peu seul et un peu fou, prêt à se jeter à corps perdu dans la passion amoureuse. Leur impensable rencontre va lancer un éclatant défi au destin. Ni Capulet ni Montaigu dans cette fable surnaturelle et politique, mais une société clivée par les inégalités sociales métaphore à peine voilée de la nôtre où la marginalisation des uns profite au pouvoir des autres. Dans cette version espiègle, la fatalité sera contredite par la liberté, la joie de vivre et les sentiments. Qui a dit que l’amour rendait aveugle ?

Un enchantement que ce ciné-théâtre de Métilde Weyergans et Samuel Hercule, qui interprètent eux-mêmes avec grâce et mystère ce spectacle transdisciplinaire ouvert à la vidéo, à la musique, aux bruitages et... au mythe littéraire.
Télérama

Distribution

Texte, réalisation et mise en scène Métilde Weyergans, Samuel Hercule
Musique originale Timothée Jolly, Mathieu Ogier
Création sonore Adrian’ Bourget
Création lumières Sébastien Dumas
Montage Gwenaël Giard Barberin
Costumes Remy Le Dudal
Collaboration artistique Adèle Ogier
Production, Administration Anaïs Germain, Caroline Chavrier
Avec Samuel Hercule, Métilde Weyergans, Timothée Jolly, Mathieu Ogier (distribution en cours)

Mentions

Production La Cordonnerie
Coproduction Le Volcan – Scène nationale du Havre, Théâtre de la Ville – Paris, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - Scène nationale, Théâtre de Lorient - CDN, maisondelaculture de Bourges / Scène nationale, TANDEM Scène nationale, L’Onde - Théâtre et Centre d’Art de Vélizy-Villacoublay, Le Vellein, scènes de la CAPI, Le Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne, Théâtre de la Croix-Rousse - Lyon (coproductions en cours)
Photo © Sébastien Dumas