la cordonnerie

dans la peau de don quichotte

France

23-24 janvier 2019
Douai
Théâtre

Salle Malraux
DÈS 12 ANS
Durée : 1 h 35
Tarif B
Navette au départ d’Arras le 24 janvier à 19:15

Spectacle proposé en audiodescription
le 24 janvier en partenariat avec Accès Culture et le soutien d’Iris Optic

De Hansel et Gretel à Hamlet, d'Ali Baba à Blanche Neige, La Cordonnerie a revisité moult légendes. Dans ce ciné-spectacle, la compagnie lyonnaise s'attaque cette fois au chef-d’œuvre de Cervantès. Magistral, son héros défie notre ultra moderne solitude via le grand bug de l'an 2000...

Si vous avez plus de 25 ans, vous vous souvenez certainement des derniers jours de 1999. De cette excitation irrationnelle durant le passage au nouveau millénaire, renforcée par la crainte du bug de l'an 2000. Insuffisamment programmés pour afficher une année à triple zéro, les ordinateurs devaient nous lâcher. On nous annonçait des feux rouges en panne, des hôpitaux en détresse, voire des centrales nucléaires en flammes… La Cordonnerie nous ramène à cette drôle d'époque en compagnie de Michel Alonzo, chargé de la numérisation du fonds d'une bibliothèque municipale, en Picardie. Et si tout sautait ? Quinquagénaire apparemment sans histoire, Michel affabule pourtant beaucoup. Notre fonctionnaire, effrayé par un possible retour au Moyen Âge, se mue en Don Quichotte. Épaulé par son fidèle Sancho (Jérôme, un agent d'entretien), il part à la recherche de sa Dulcinée (une habituée de ses rayons) et tente de sauver le monde en visant l'Espagne ! Dans ce spectacle mêlant théâtre et cinéma, musique et bruitages, les comédiens sonorisent en direct le film muet projeté en fond de scène. Ils revisitent avec génie le mythe de Cervantès, tout en restant fidèle au texte. Douce-amère, cette épopée rivalise de bricolages ingénieux et offre une rare osmose entre le plateau et l'écran. Un bijou de poésie mélancolique.

Les deux fondateurs de la compagnie La Cordonnerie abordent le mythe avec une astucieuse délicatesse, en transposant son mélange de sublime et de dérisoire au début du XXIe siècle en Picardie.
La Terrasse

Distribution

D’après l’œuvre de Cervantès
Texte, réalisation et mise en scène Métilde Weyergans, Samuel Hercule
Musique originale Timothée Jolly, Mathieu Ogier
Avec Philippe Vincenot, Samuel Hercule, Métilde Weyergans, Timothée Jolly, Mathieu Ogier et à l’écran Ava Baya, Jean-Luc Porraz, Anne Ferret, Michel Le Gouis, Nicolas Avinée, Xavier Guelfi, Pierre Germain, Constance Chaperon, Alexis Corso, Grégoire Jeudy
Assistants réalisation Grégoire Jeudy, Damien Noguer
Image Lucie Baudinaud
Décors Dethvixay Banthrongsakd
Costumes Rémy Le Dudal
Montage Gwenaël Giard Barberin
Direction de production film Lucas Tothe
Création sonore Adrian’ Bourget
Création lumière Soline Marchand
Construction machinerie Les Artistes Bricoleurs Associés
Assistante à la mise en scène Pauline Hercule
Régie son Adrian’ Bourget, Eric Rousson
Régie générale, lumière Sébastien Dumas, Soline Marchand
Régie plateau Frédéric Soria, Pierrick Corbaz
Production et administration Anaïs Germain, Caroline Chavrier

Mentions

Production La Cordonnerie
Coproduction Théâtre de la Ville – Paris, Nouveau théâtre de Montreuil - centre dramatique national, Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines - scène nationale, Théâtre-Sénart - scène nationale, Théâtre de la Croix Rousse – Lyon, Maison de la Culture de Bourges - Scène Nationale, Théâtre de Villefranche-sur-Saône, Le Granit - scène nationale – Belfort, L’Onde - Théâtre et Centre d’Art de Vélizy-Villacoublay
Avec l’aide de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.
La Cordonnerie est soutenue par la Région Auvergne – Rhône-Alpes et le Ministère de la Culture / DRAC Auvergne – Rhône-Alpes.
Création Janvier 2018 au Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines, scène nationale