Jan Fabre

Preparatio Mortis

Jan Fabre . Troubleyn

Belgique

11-12 mars
Douai
Danse
100% Jan Fabre

Salle Malraux
Durée : 52 min
Tarif B
Navette au départ d'Arras le 12 mars à 19:00 (pour la soirée composée Écrivain de nuit + Preparatio Mortis)

Soirée composée Écrivain de nuit + Preparatio Mortis : Tarif B + 5 €

Devant nous, un tapis de fleurs colorées qui respire et ondule. Dans une sorte de lente résurrection émerge Annabelle Chambon. Revenue d'entre les morts, elle nous livre une danse pleine de force et de fureur qui la mène jusqu'à un final apaisé.

Preparatio Mortis est un spectacle consacré au corps, à la transformation et à l’utopie. Jan Fabre aime à se confronter aux tabous de la société contemporaine: dans le cas présent, la mort, dissimulée par notre société, bannie et confinée dans l’environnement froid et stérile des maisons de soins et des hôpitaux… Dans Preparatio Mortis, l'artiste flamand place la vie au centre de la scène car « la mort nous montre la vie sous un autre jour. La mort nous pousse à avoir une vision plus complète, plus intense sur la vie ». Chaque mouvement, chaque respiration, chaque regard d'Annabelle Chambon est un événement intense, une résurrection exprimant la soif de vivre. La mort devient un champ d’énergie positive, un moteur pour de nouveaux rêves et de nouveaux désirs.

Distribution

conception Jan Fabre 
chorégraphie Jan Fabre, Annabelle Chambon
composition musicale et exécution Bernard Foccroulle 
Toccata (2001)
joué par Bernard Foccroulle sur l'orgue de la cathédrale de Bruxelles 
Spiegel (2005) 
joué par David Boos sur l'orgue Renaissance de la Grande Eglise à Alkmaar 
Capriccio sopra Re-Fa-Mi-Sol (1986) 
joué par Benoît Mernier sur l'orgue choral de Muri 
Pulchra es (2009) 
joué par Bernard Foccroulle sur l'orgue Silbermann à St Thomas, Strasbourg
Ornamented Flutes (2007)
joué par Bernard Foccroulle sur l'orgue Thomas dans le temple du Bouclier, Strasbourg 
Fantasia sopra «Da pacem Domino» (1999)
joué par Bernard Focrroulle sur l'orgue Renaissance à St Jacques, Liège
 

Mentions

production Troubleyn/Jan Fabre