Jan Fabre

La Générosité de Dorcas

Troubleyn | Jan Fabre

Belgique

19-20 décembre
Arras
Danse

Salle à l’italienne
Coproduction - Première française
Durée : 55 min
Tarif B
Navette au départ de Douai le 20 décembre à 19:30

Conférence
Jan Fabre, plasticien, chorégraphe et créateur scénique: avant-garde ou provocation ?
le lundi 17 décembre à 18:30 au Musée des Beaux-Arts d’Arras,
en lien avec l'œuvre exposée in situ : Saint Pierre ressuscitant la veuve Tabitha.

Nous retrouvons Jan Fabre, le sulfureux plasticien et metteur en scène flamand avec un nouveau solo qu’il offre à l’un de ses « guerriers de la beauté » comme il qualifie ses interprètes, ici l’époustouflant Matteo Sedda.

Personnage biblique méconnu, Dorcas (aussi nommée Tabitha) fut l’une des premières disciples du Christ, morte d’une maladie inconnue, puis ressuscitée par l’apôtre Pierre. Elle est surtout passée à la postérité pour ses bonnes œuvres, usant de ses talents de couturière pour habiller les miséreux. C’est de cette générosité que s’inspire Jan Fabre pour nourrir ce nouveau solo. Saluant le dévouement du danseur italien Matteo Sedda, qui prit part au processus créatif de Mount Olympus, une performance théâtrale de 24 heures, Jan Fabre imagine pour ce danseur une chorégraphie du dénuement. Plongée dans la pénombre, la scène accueille la gestuelle expressive du soliste. Tel un mage dans son habit noir, Sedda évolue sous des cieux piqués d’aiguilles colorées, qu’il fiche dans son habit au gré de mouvements de bras saisissants. Ses mains et ses pieds tricotent à toute allure, comme l’aiguille sur le tissu, pour nous faire offrandes de ses habits dans un strip tease… religieux ! Du Mount Olympus, on retrouve aussi le Belge Dag Taeldeman à la direction musicale. Ses tambours, basses et voix montent en puissance, accompagnent le danseur vers un état supérieur, une extase, voire une résurrection.

Plasticien, performeur, écrivain, chorégraphe et metteur en scène, cet esthète frondeur — volontiers iconoclaste — pratique l’art comme un combat pour la beauté.
La Terrasse

Distribution

Concept, chorégraphie et direction Jan Fabre
Musique Dag Taeldeman
Performer Matteo Sedda
Dramaturgie Miet Martens
Scénographie Jan Fabre
Costumes Jan Fabre, Kasia Mielczarek
Lumière Wout Janssens
Techniciens Geert Van der Auwera, Wout Janssens
Responsable de production Sebastiaan Peeters
Répétiteurs Miet Martens, Mark Geurden

Mentions

Production Troubleyn | Jan Fabre
Coproduction TANDEM Scène nationale, FAB – Festival international des arts de Bordeaux Métropole, ImPulsTanz Vienna International Dance Festival
Troubleyn | Jan Fabre reçoit des subventions du gouvernement Flamand, et le soutien de la Ville d’Anvers.