Ibrahim Maalouf

Kalthoum

Saison15-16

FRANCE

Salle à l'italienne
Placement libre
1 h 20
Tarif événement : de 20 à 33 euros

Navette
au départ de Douai
le 03 octobre à 19:30

Le trompettiste libanais rend hommage à la plus grande chanteuse du monde arabe, disparue il y a 40 ans.
En 2012, Ibrahim Maalouf raflait la Victoire du Jazz du musicien de l'année avec Wind , un album-hommage à la célèbre partition composée par Miles Davis pour Ascenseur pour l'échafaud, pour lequel il rassemblait un délicat quintet franco-américain : le saxophoniste Mark Turner, le batteur Clarence Penn ou encore le pianiste Frank Woeste. Trois ans plus tard, le natif de Beyrouth s'entoure de la même équipe de rêve pour servir une musique qui lui tient particulièrement à c&oelig,ur, celle de la diva égyptienne Oum Kalthoum et l'un ses plus grands succès, l'hypnotique Alf Leila wa Leila (Les Mille et une nuits). Ibrahim dit lui-même : « J'ai eu envie de travailler à nouveau main dans la main avec le pianiste Frank Woeste sur les arrangements de ces musiques, afin de continuer cette rencontre entre musique classique arabe et américaine. Le Jazz étant, de la même façon que la musique classique arabe, un catalyseur très puissant du folklore et des traditions, avec la notion de liberté absolue qu'offre l'improvisation ». Une soirée d'ivresse musicale, tendue entre Orient et Occident, où le Franco- libanais célèbrera une femme dont l'oeuvre aura influencé sa vie et toute l'histoire de la musique arabe.

Cette façon émouvante de cultiver le doute, le suspense, l'angoisse et la sensualité du son unique de sa trompette à quarts de ton. Elégant. Télérama

Distribution

Trompette
Ibrahim Maalouf
Piano
Frank Woeste
Contrebasse
Scott Colley
Batterie
Clarence Penn
Saxophone
Mark Turner