Her

France

17 novembre
Douai
Musique

Salle Obey
Durée : 1 h
Tarif A
Concert debout
Navette au départ d’Arras à 19h15

Le succès de ce tandem ne fait que commencer : estampillée « next big thing coming from France », la soul électronique, sensuelle et cultivée de Her en fait déjà l’un des groupes les plus prometteurs de l’année. Pas étonnant, alors, que la célèbre marque à la pomme ait choisi de synchroniser Five Minutes – et son refrain imparable – à l’une de ses campagnes mondiales.

De louanges tressées dans la presse internationale et sur la blogosphère, en diffusions radios spontanées (de la BBC aux stations branchées de Seattle), Her s’est taillé une réputation grandissante à l’échelle internationale. « Her est plus écouté aux États-Unis qu’en France », plaisantent Victor Solf et Simon Carpentier. Car malgré sa résonance féminine, Her est paradoxalement formé par deux jeunes hommes. Leurs compositions doivent d’ailleurs beaucoup aux trajectoires personnelles de leurs auteurs : Victor est né en Allemagne et a grandi avec les disques de Kraftwerk et Can ; adolescent, Simon a vécu aux États-Unis et plongé dans la black music (Otis Redding, Al Green). Évoquant autant la sensualité féminine (Quite Like) que la rencontre amoureuse (Five Minutes), leurs chansons plongent l’auditeur dans une atmosphère moite et hypnotique par le biais d’une musique suave et savante, lascive et enivrante, audacieuse et immédiate. Leur soul pop révèle une culture XXL et une large ouverture d’esprit : on ne reprend pas par hasard Sam Cooke et Nick Cave. Aucun doute : il faudra bien moins de cinq minutes pour que vous succombiez aux charmes de cette « Elle » là.

 

Diablement produite, toute en langueur, la musique de ce duo masculin et obsédé sensuel révèle ainsi des croisements génétiques maîtrisés et inédits entre pop, soul et électro suave.
Les Inrockuptibles