Gisèle Vienne

Crowd

France

14 octobre
Douai
Danse

Salle Malraux
Durée : 1h30
Tarif B

Navette au départ d'Arras à 19:15

 

Avant-spectacle au cinéma du TANDEM
Projection de Si c’était de l’amour réalisé par Patric Chiha
le mercredi 14 octobre à 18:00

Rencontre
avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation

Avec Crowd, fascinante pièce chorégraphique et musicale pour quinze jeunes danseurs, Gisèle Vienne plante le décor d’une fête techno pour ausculter le rapport de l’intime à l’exaltation de groupe à travers notre besoin de violence. De la même artiste, le TANDEM accueille aussi L’Étang avec Adèle Haenel.

Plongé dans une puissante musique électro, le plateau se remplit progressivement d’ados branchés, filles et garçons dans un état quelque peu second qui forment bientôt une communauté avide de musique et d’exaltation. Et ce qui, au départ, pourrait ne ressembler qu’à une fête techno parmi d’autres, se double bientôt d’un mystérieux et fascinant rituel interrogeant les interactions de l’intime et du collectif, le rapport à la violence et au sacré, dans une dimension à la fois moderne et archaïque. Formellement très travaillée, comme toutes les pièces de Gisèle Vienne, mais convoquant pour la première fois autant d’interprètes, Crowd exerce un effet hypnotique sur notre perception à travers la stylisation multiple des mouvements et leur « montage » en direct. Par une distorsion du rapport au temps inspirée notamment des techniques vidéo (gestes stroboscopiques, stop motion, actions répétitives), la chorégraphe crée un rapport très physique à la pièce et nous ouvre insensiblement à une dimension plus fantasmatique. Nul texte ici, pourtant l’écrivain Dennis Cooper, proche collaborateur de la metteuse en scène depuis des années, a amplement nourrit l’écriture de la pièce d’un travail réalisé avec les interprètes eux-mêmes. Ainsi se dessinent des personnages, des relations, des histoires muettes.

Gisèle Vienne nous plonge dans les délices d’un spectacle proche d’une hallucination. L’éloge parcouru de violence d’un pur moment de jouissance collective.
Les Inrockuptibles

Distribution

Conception, chorégraphie et scénographie Gisèle Vienne
Assistée de Anja Röttgerkamp, Nuria Guiu Sagarra
Lumière Patrick Riou
Dramaturgie Gisèle Vienne, Dennis Cooper
Musique Underground Resistance, KTL, Vapour Space, DJ Rolando, Drexciya, The Martian, Choice, Jeff Mills, Peter Rehberg, Manuel Göttsching, SunElectric, Global Communication
Montage & sélection des musiques Peter Rehberg
Conception de la diffusion du son Stephen O’Malley
Interprétation Philip  Berlin,  Marine  Chesnais,  Sylvain  Decloitre,  Sophie  Demeyer,  Vincent  Dupuy, Massimo  Fusco, RehinHollant, Oskar Landström, Theo Livesey, Louise Perming, Katia Petrowick, Jonathan Schatz, Henrietta Wallberg, Tyra Wigg en alternance avec Lucas Bassereau, Nuria Guiu Sagarra, Georges Labbatet, Linn Ragnarsson
Costumes Gisèle Vienne en collaboration avec Camille Queval et les interprètes
Ingénieurs son Adrien Michel, Mareike Trillhaas
Régie générale Richard Pierre
Régie plateau Antoine Hordé
Régie lumière Arnaud Lavisse

Mentions

Production et diffusion Alma Office : Anne-Lise Gobin, Alix Sarrade, Camille Queval, Andrea Kerr
Administration Etienne Hunsinger, Giovanna Rua
Production déléguée DACM
Coproduction Nanterre-Amandiers - centre dramatique national, Maillon - Théâtre de Strasbourg - Scène européenne, Wiener Festwochen,  Manège Scène nationale – Reims, Théâtre national de Bretagne, Centre Dramatique National Orléans – Loiret – Centre, La Filature - Scène nationale – Mulhouse, BIT Teatergarasjen – Bergen
Soutien CCN2 – Centre Chorégraphique national de Grenoble, CND Centre national de la danse
Remerciements Louise Bentkowski, Dominique Brun, Patric Chiha, Zac Farley, Uta Gebert, Margret Sara Guðjónsdóttir, Isabelle Piechaczyk, Arco Renz, Jean-Paul Vienne, Dorothéa Vienne-Pollak
La Compagnie Gisèle Vienne est conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication - DRAC Grand Est, la Région Grand Est et la Ville de Strasbourg.
La compagnie reçoit le soutien régulier de l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger.
Gisèle Vienne est artiste associée à Nanterre-Amandiers, centre dramatique national et au Théâtre National de Bretagne.