françois chaignaud . nino laisné

Romances inciertos

Un autre Orlando

France

17 janvier 2019
Douai
Musique

Salle Malraux
Durée : 1 h 10
Tarif B
Navette au départ d’Arras à 19:15

Librement inspiré d’Orlando de Virginia Woolf, personnage fascinant qui vécut trois siècles et changea de sexe, ce spectacle inclassable se vit comme une expérience sensorielle. Espagne ancestrale, sonorités traditionnelles et travestissements jubilatoires nourrissent ces Romances inciertos.

Reconnu internationalement pour son travail avec Cecilia Bengolea (que nous accueillons également cette saison), le danseur, chorégraphe et performer François Chaignaud poursuit sa mue perpétuelle, en quête de beauté. Cette fois, il s'associe au plasticien, vidéaste et musicien Nino Laisné pour balayer définitivement les distinctions de genre et les frontières artistiques. Ensemble, ils imaginent un opéra-ballet en trois actes, avec en toile de fond le Siècle d’or espagnol. François Chaignaud y glisse sa sculpturale silhouette dans les habits de la Doncella Guerrera (partie à la guerre sous les traits d’un homme), de l’archange San Miguel (dans sa version voluptueuse) et de la Tarara (gitane andalouse et androgyne au cœur brisé). Pour la première fois, il ose aussi le chant, mêlant sa voix aux sons d’instruments baroques. Au bandonéon ou à la viole de gambe, les instrumentistes oscillent entre les styles et les époques, de mélodies écrites au XVIe siècle à des compositions contemporaines. Flamenco, jota, ballet de cour ou contemporain surgissent au détour de la chorégraphie.

Non seulement Romances inciertos évoque les originalités de genre propres à l’époque où les castrats jouaient les demoiselles, et les sopranes les damoiseaux, mais il se dote lui-même d’un éventail d’identités qui le transforment en caméléon de l’histoire de la musique.
Libération

Distribution

Conception, mise en scène et direction musicale Nino Laisné
Conception, chorégraphie, danse et chant François Chaignaud
Bandonéon Jean-Baptiste Henry
Violes de gambe François Joubert-Caillet, Robin Pharo, Thomas Baeté
Théorbe et guitare baroque Daniel Zapico, Pablo Zapico
Percussions historiques et traditionnelles Pere Olivé
Création lumière et régie générale Anthony Merlaud
Régisseur son Charles-Alexandre Englebert
Création costumes Carmen Anaya, Kevin Auger, Séverine Besson, María Ángel Buesa Pueyo, Caroline Dumoutiers, Pedro García, Carmen Granell, Manuel Guzmán, Isabel López, María Martinez, Tania Morillo Fernández, Helena Petit, Elena Santiago
Chef peintre Marie Maresca
Peintre Fanny Gaudreau
Retouches images Remy Moulin, Marie B. Schneider
Construction Christophe Charamond, Emanuel Coelho
Administration de production Barbara Coffy, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougier, Céline Peychet
Diffusion Sarah De Ganck - Art Happens

Mentions

Production déléguée Vlovajob Pru, Chambre 415
Vlovajob Pru est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et le Conseil Régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Vlovajob Pru reçoit l’aide de l’Institut Français pour ses projets à l’étranger.
François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy.
Nino Laisné est membre de l’Académie de France à Madrid – Casa de Velázquez.
Coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy et La Bâtie – Festival de Genève dans le cadre du soutien FEDER du programme INTERREG France-Suisse 2014-2020, Chaillot – Théâtre national de la Danse, deSingel - Anvers, la Maison de la musique de Nanterre, Arsenal / Cité musicale-Metz.
Soutien Région Auvergne-Rhône-Alpes, Spedidam, PACT Zollverein Essen, TANDEM Scène nationale, Ayuntamiento de Anguiano – La Rioja, Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes, Ayuntamiento de Huesca – Aragon (résidence Park in Progress 12)
Romances inciertos a bénéficié d’un accueil studio aux Teatros del canal à Madrid, au Centre National de la Danse à Pantin, à la Ménagerie de verre à Paris (Studiolab) et à El Garaje à Cadíz.