Cappella Mediterranea . Leonardo García Alarcón

Le Donne di Cavalli

France

31 janvier 2021
Arras
Musique

Salle des concerts
Durée : 1h15
Tarif B
Placement libre

Navette au départ de Douai à 16:00

 

Débat
Les Femmes dans l'histoire de la musique, après l'occultation, une redécouverte
le lundi 25 janvier de 17:00 à 18:30 à l'Université d'Artois
(informations et réservation : 09 71 00 5678 ou billetterie@tandem.email)

Avant-concert
le dimanche 31 janvier à 16:00

Premier rendez-vous de la saison avec Leonardo García Alarcón et sa Cappella Mediterranea, l’un des ensembles de musique ancienne les plus fêtés de la nouvelle génération : un hommage aux grandes compositrices du baroque italien !

C’est l’ère romantique qui relégua dans l’ombre les femmes artistes. Dès la fin de la Renaissance, les palazzi italiens de Florence, puis de Venise, avaient vu fleurir les talents féminins dans l’écriture poétique et musicale. Si l’éducation des filles n’était pas toujours aussi soignée que celle des garçons, les plus favorisées d’entre elles n’éprouvaient pas de difficultés majeures à être reconnues en tant que créatrices. Le concert se déroulait alors davantage au salon qu’au théâtre, scène dont les enjeux moraux et politiques se révèleraient moins propices à l’émancipation des femmes. C’est pourtant le père de l’opéra vénitien, Francesco Cavalli, qui forma les deux musiciennes ici à l’honneur, Barbara Strozzi et Antonia Bembo. Les madrigaux de la première s’inscrivent au sommet de l’histoire du genre, par l’extraordinaire puissance expressive du texte et de l’harmonie. La seconde éblouit par une virtuosité toute italienne et séduit par son élégance très française ; fuyant la maltraitance conjugale, révolte rare en ce temps, elle finit d’ailleurs ses jours à Paris, où le premier à reconnaître son talent ne fut autre que Louis XIV.

 

PROGRAMME

Francesco Cavalli (1602-1676)
Le nozze di Teti e di Peleo (1639), « Mira questi due lumi » Venere

Antonia Bembo (1643-1715)
Produzioni armoniche consacrate a Luigi XIV — « M’ingannasti in verità »

Francesco Cavalli
L'Oristeo (1651) « Dimmi, Amor, che farò » Diomeda

Barbara Strozzi (1619-1677)
Che si può fare (Lamento en Mi, après comme original)

Biagio Marini (1594-1663)
La Romanesca - Instrumentale

Barbara Strozzi
Sino alla morte

Francesco Cavalli
Sinfonia pour la Notte (Egisto) – Instrumentale

Barbara Strozzi
Lagrime mie

Antonia Bembo
Produzioni armoniche consacrate a Luigi XIV — « Volgete altrove il guardo »

Barbara Strozzi
L’Amante segreto

Barbara Strozzi
E Pazzo il moi core. Op. 8

Biagio Marini, Dario Castello (1602-1631)
La Sonata Seconda - Instrumentale

Francesco Cavalli
Ercole Amante — « E vuol dunque Ciprigna »

 

Distribution

Soprano Mariana Flores
Flûte et cornet Rodrigo Calveyra
Harpe Marie Bournisien
Viole de gambe Margaux Blanchard
Archiluth et guitare Monica Pustilnik
Théorbe, guitare et tambour Quito Gato
Clavecin, orgue et direction Leonardo García Alarcón

Mentions

L’ensemble Cappella Mediterranea est soutenu par le Ministère de la Culture - DRAC Auvergne Rhône Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la ville de Genève, une fondation privée genevoise, et par son cercle d’Amis et son cercle des Entrepreneurs avec Synapsys, Quinten, François Chatillon architecte et 400 partners.
L'ensemble Cappella Mediterranea est membre de la Fevis (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés) et du Bureau Export.