Angélica Liddell

LIEBESTOD

HISTOIRE(S) DU THÉÂTRE III

Espagne . Belgique

15-16 novembre
Douai
Théâtre

Coproduction

Douai . Hippodrome
Salle Malraux

Durée : 1h45
Tarif B
Placement libre

Spectacle en espagnol surtitré en français

Vous n’en sortirez pas indemne ! Le théâtre d’Angélica Liddell est une charge radicale qui passionne et dérange. Performeuse phénoménale, elle monte sur scène comme le matador descend dans l’arène. Comme si sa vie en dépendait.

C’est à la fiévreuse Angélica Liddell que Milo Rau a confié la charge d’écrire le troisième volet d’Histoire(s) du théâtre, une série qu’il avait initiée avec La Reprise, avant d’inviter le chorégraphe congolais Faustin Linyekula à composer la suite. C’est ainsi qu’explorant le champ du théâtre, la performeuse des extrêmes s’aventure du côté de la tauromachie, rituel s’il en est, où le protagoniste ne peut s’engager à moitié, où l’homme, comme dans les tragédies antiques, se trouve confronté à son destin. Intitulé Liebestod – « mort d’amour » –, un emprunt au final tragique du Tristan und Isolde de Richard Wagner, ce nouvel opus de l’artiste espagnole évoque la figure du matador Juan Belmonte qui se rendait à la corrida comme on va au-devant de la mort et qui a fini par se tuer d’une balle. « Tout comme au théâtre, il n’y a pas une façon ou une autre de jouer ou de toréer, il y a tout simplement la tauromachie et le théâtre, la liberté en Dieu. Sinon, ce n’est ni du théâtre ni de la tauromachie, c’est de la caricature (…) Le taureau qui est mort nous purifie. C’est une violence essentielle, tout comme les trois pierres angulaires de la vie : le sexe, la naissance et la mort. Tout comme dans la tragédie grecque, c’est fini. » Dramaturge rageuse, performeuse phénoménale, souvent dérangeante, Angélica Liddell monte sur scène en personne pour endosser ces questions avec force.

Distribution

Avec Angélica Liddell, Borja López, Gumersindo Puche, Palestina de los Reyes, Patrice Le Rouzic et la participation de figurants
Texte, mise en scène, scénographie, costumes Angélica Liddell
Lumière Mark Van Denesse
Son Antonio Navarro
Costumes Justo Algaba
Assistanat à la mise en scène Borja López
Régie plateau Nicolas Guy, Michel Chevallier
Régie lumière Sander Michiels
Machinerie Eddy De Schepper
Réalisation décor et costumes Ateliers NTGent
Dramaturgie projet Histoire(s) du théâtre Carmen Hornbostel (NTGent)
Gestion de production Greet Prové, Chris Vanneste, Els Jacxsens (NTGent)
Communication et presse Saité Ye et Génica Montalbano
Directeur de production Atra Bilis, Gumersindo Puche
Traduction en français pour le surtitrage Christilla Vasserot
Traduction en anglais pour le surtitrage Snapdragon

Mentions

Production NTGent, Atra Bilis
Coproduction Festival d'Avignon, TANDEM Scène nationale Arras-Douai, Künstlerhaus Mousonturm (Francfort)
Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique
Photo © Christophe Raynaud de Lage