Alice Laloy

Death Breath Orchestra

Compagnie S'appelle reviens

France

02 mars 2022
Douai
Faites-nous confiance
Séances scolaires

DÈS 12 ANS

Douai . Hippodrome
Salle Malraux

Durée : 1h10
Tarif B
Placement libre

Navette au départ d'Arras à 19:00

Rencontre
avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation

Séance scolaire
Jeudi 3 mars à 14:00

Dans sa nouvelle pièce, qui mêle musique et théâtre d’objet, la marionnettiste Alice Laloy explore la dimension métaphorique d’un orchestre d’instruments à vent et fait théâtre du souffle même.
Pièce musicale écrite avant la pandémie, Death Breath Orchestra raconte une humanité au bord de l’asphyxie. Enfermés pour se protéger d’une tempête toxique qui sévit à l’extérieur, quatre musiciens s’échinent devant nous à trouver comment survivre par l’entremise de leurs doubles inanimés – des pantins hyperréalistes dont certains ont le corps traversé d’instruments… Artiste-chercheuse aux inspirations poétiques, la marionnettiste Alice Laloy explore un autre langage à chaque nouveau projet. Après les fantaisies capillaires de son spectacle À Poils pour les tout-petits ou l’esprit libertaire et créatif de Ça dada, tous deux accueillis au Tandem, la voilà qui s’intéresse au souffle (anima en latin) et à la puissance métaphorique d’un orchestre de cuivres pour creuser les notions d’animé-inanimé inhérentes à la marionnette. Avec cet orchestre mi-homme, mi-machine, c’est la première fois qu’Alice Laloy écrit une pièce où le langage principal est la musique. Ce qu’elle travaille ici, avant même la partition pour instruments de son complice Éric Recordier, c’est le rythme du souffle, les variations de l’inspire et de l’expire et ce qu’elles traduisent des émotions, la beauté clandestine de la respiration. Construit sur un mode expérimental, comme tous les projets d’Alice Laloy, Death Breath Orchestra nous emmène au cœur d’un univers plastique fascinant où la présence de la mort n’exclut pas un certain humour.

Distribution

Avec Fanny Meteier (Tuba), Tom Caudelle (Euphonium), Hanno Baumfelder (Trombonne), Jerome Fouquet (Trompette), Augustin Condat en alternance avec Abel Huré (Cor)
Écriture et mise en scène Alice Laloy
Composition sonore et musicale Eric Recordier
Collaboration dramaturgie Emmanuelle Destremau
Scénographie Jane Joyet, assistée en stage de Lyse Bellon
Création Lumière Jean-Yves Courcoux
Costumes Louise Digard, Anne Yarmola, assistées en stage de Cécile Gormond et Gaspard Swynghdauw
Mannequins et marionnettes Carole Allemand, Julia Diehl, Laurent Huet, Einat Landais et Alexandra Leseur-Lecocq
Orgue pneumatique Benjamin Hautin et Benjamin Vedrenne
Accessoires Sarah Dureuil, Benjamin Hautin, Alice Laloy et Xavier Tiret
Régie Générale et régie lumière Julienne Rochereau en alternance avec Alexandre Vincent
Régie plateau Benjamin Hautin et Jean-Baptiste Velde
Régie son Arthur Legouhy

Mentions

Création en octobre 2021 au Nouveau Théâtre de Montreuil
Production déléguée Nouveau Théâtre de Montreuil – Centre dramatique national
Coproductions La Compagnie S’Appelle Reviens, Théâtre Jean Arp-Clamart avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et le soutien de la Région Ile-de-France et de la SPEDIDAM. Le texte est lauréat 2020 de l’aide à la création ARTCENA dans la catégorie Dramaturgies Plurielles.
Photos © Jean-Louis Fernandez