Ala.ni

Royaume-Uni

19 décembre
Arras
Musique

Salle à l'italienne
Durée : 1h20
Tarif B
Placement libre
Navette au départ de Douai à 19:30

Révélée par Damon Albarn (Blur, Gorillaz), la poétesse ALA.NI s’inscrit autant dans la tradition du folk britannique que dans la modernité d’un reggae urbain et nocturne. Grande voix et tête chercheuse, la musicienne puise son inspiration dans nos histoires de cœur et nos souvenirs, son appétit de voyages et son goût du risque.

La première fois qu’on a entendu ALA.NI, il y a plus de quatre ans, c’était sur la vidéo confidentielle de la chanson Suddenly. Elle ressemblait à une chanteuse en noir et blanc, une silhouette à contre-jour, dont la voix s’élevait en tendres volutes. La Londonienne (d’origine caribéenne) ALA.NI était un rêve, devenu réalité. Depuis, elle a sorti l’album You & I, joué des centaines de fois dans des environnements variés (de l’appartement au Château de Fontainebleau en passant par le TANDEM en première partie de Blick Bassy). Elle a montré qu’elle dansait aussi bien qu’elle chantait, et qu’elle savait faire rire autant qu’émouvoir. Finalement, avec sa musique entre folk d’alcôve et comédie musicale miniature, ALA.NI était une artiste en couleurs vives, la chanteuse qui dansait sur l’arc-en-ciel. Et de l’autre côté de l’arc-en-ciel, bienvenue à son second album, ACCA : un monde palindrome, un territoire acronyme, un pays merveilleux qui n’existe que parce qu’ALA.NI l’a inventé. Car ACCA, c’est d’abord la magie d’une voix, qui habite l’espace et le fait vibrer : ACCA, pour « a cappella », Ala.ni et ses quatre octaves. Parfois, une basse, un peu de beatbox, quelques cordes aussi agrémentent un voyage qu’Ala.ni a commencé il y a longtemps, quand petite elle écoutait des vieux classiques reggae dans la voiture de son père. Résolument moderne, entre Tracy Chapman et Beyoncé, elle en donne désormais sa version sur les scènes du monde entier et c’est inédit et beau comme Kingston sous la neige.

Réservez vos places dès maintenant sur Digitick et Fnac spectacles

Ala.ni séduit grâce à ses chansons qui prolongent Broadway jusqu'aux Caraïbes : un enchantement.
Les Inrockuptibles